FANDOM


Préoccupés par leurs actions pendant les Temps Troubles, Mizuhan, Nalcia, Flamen et Terros enterrent la hache de guerre et signent un pacte de non-agression connu sous le nom d'Alliance Sacrée, qui promet une nouvelle ère de paix.

Carte d'Érasia en l'an 0 (Époque Moderne)

Carte d'Érasia en l'an 0 (Époque Moderne)

21 Juin 0 : Alliance Sacrée

Après un sommeil de 200 ans, Jirachi se réveilla et circula à travers les différents mondes pour répondre aux souhaits des plus démunis. En particulier, lorsqu'il arriva sur Érasia, il fut sollicité par de nombreux appels à la paix de la part de soldats et de civils qui avait perdu leurs proches et leurs biens au cours des dernières guerres. Touché par leurs sollicitations, le Légendaire inspira les dirigeants des nations à signer un pacte de non-agression les uns envers les autres, promettant ainsi une paix supposément durable.

Le traité fut signé le jour du Festival d'Été d'Éternara, renommé Festival de Natsu sous l'influence mizuhanienne qui participait activement à sa préparation. Shaymin se joignit à la fête, attiré par l'ambiance et l'environnement floral qui y régnaient. Cette réunion devint le symbole des quatre nations unies. Exalté par ce geste humanitaire, ce même jour, Créhelf bénira les hommes d'une langue commune, l'érasien (le français), afin que l'incompréhension entre eux ne soit plus une source de discorde.

An 0 à 30 : Naissance et expansion du clan Wolka

Les Wolka prêtèrent serment aux Fran pour devenir un de leurs clans affiliés. Grâce à un ambassadeur issu de cette famille, des liens essentiellement commerciaux se créèrent entre les Pays de l'Air et de l'Eau. La lignée devint un clan « binational » dont il existe aujourd'hui encore deux branches, une dans chaque nation.

An 7 : Exploration du Parc Safari

Durant la période de calme faisant suite aux Temps Troubles, des Flamenois, accompagnés par des membres de l'association nalcienne qui deviendra plus tard la Guilde des Explorateurs, se mirent en tête de visiter l'ancienne « Île Safari », accolée au Pays du Feu depuis leur essai de la Danse du Phoenix une quinzaine d'années auparavant. À force de recherches, ils dévoilèrent une statue qui semblait venir d'une civilisation ancienne et inconnue, mais qui se révéla être une créature plongée dans un sommeil très profond. Rien de ce que feront les Flamenois et les Nalciens, ni ce jour-là ni les suivants, ne parviendra à la réveiller. Considérant qu'elle était, de ce fait, inoffensive, ils l'étudieront un peu sans s'en formaliser outre mesure. Constatant que la région était dotée d'une faune et d'une flore extrêmement riches, les Flamenois décidèrent d'en faire un terrain de chasse à entrée payante. Le territoire fut renommé Parc Safari, l'île n'en étant plus une.

An 10 : Développement du Temple du Savoir

Si le Temple du Savoir, fondé il y a fort longtemps pour recueillir les écrits de Nalcia, s'était agrandi au fur et à mesure de l'histoire, sa plus grande avancée se fit après la destruction de l'Harmonium. En effet, ce fut le lieu choisi pour consigner nombre de traités et autres accords.

An 18 : Création des Jardins des Concordes

Après l'attaque de l'Harmonium et la guerre interne de Nalcia, le nouveau roi décida de créer une aire de calme et de croissance, pour aider les Nalciens à se remémorer leur désir de paix et d'unicité. Le Jardin des Concordes fut alors fondé sur cette idée, dans le but de représenter une collaboration, une union entre chaque pays. À cet effet, tout le monde fut invité à y contribuer, pour créer une œuvre d'art internationale.

An 36 : Téléportation des di Neralitha

À Mizuhan, un groupe d'individus, résidu de descendance des Akathès, étaient persécutés par des nationalistes et malheureux de leur vie. Ils souhaitaient en trouver une autre, dans un monde « blanc et pur ». Un jour, un des membres de cette troupe trouva un Orbe Perlé ; par mégarde, il partagea ses désirs avec cette relique, et Palkia, répondant à l'appel, répliqua à cette envie en téléportant l'intégralité de la branche mizuhanienne de la famille dans le Temple de Reshiram, sur Midgard. L'intrusion fut assimilée à un blasphème, et Reshiram cracha sur les humains toute la fureur dont il était capable.

An 41 : Découverte du Sillage du Dokurogu

À Loukaï, un des membres du clan Itako, Maten, fit preuve d'un peu trop d'orgueil et invoqua en lui un esprit si puissant qu'il prit le dessus sur son hôte et l'utilisa pour mettre à feu et à sang le village ninja. Les habitants de la cité arrivèrent à échapper au massacre grâce à un Coatox qui leur montra un passage secret pour fuir la bourgade. N'arrivant pas à renvoyer l'invocation chez elle, les membres du clan Itako n'eurent d'autre choix que de tuer Maten et, ayant peur des représailles, fuirent leur foyer pour l'île de Nalcia.

An 52 : Défoulement de Groudon

À force d'études, un groupe de Chercheurs arriva à trouver le repaire de Groudon dans la chaîne Cénosia. Aidés d'un puissant groupe de Dompteurs, ils réveillèrent le titan et utilisèrent sa puissance pour conquérir des terres à Flamen. Le Pays de la Terre prit ainsi en quelques semaines le contrôle de Palma puis Kamiki, et, dans sa lancée, traversa la Forêt d'Agata et s'imposa dans les Steppes de Flamen, après une violente bataille. À la fin de celle-ci, Groudon tomba dans un lourd sommeil, et s'enfonça sous la croûte terrestre. Le Temple de Groudon est inauguré par les Terrosiens au dernier endroit où il fut aperçu. Cette attaque de Terros sur Flamen rompit l'alliance de non-agression qui existait entre les quatre pays.

An 52 : Fondation de Kabana

Après avoir conquis les Collines Siff'herbe des mains de Flamen, pour assurer sa position, Seian s'empressa d'envoyer un escadron d'exception à l'orée de la Forêt d'Agata, pour la protéger des tentatives de récupération et affirmer son contrôle sur la zone. Commandés par Farion Aken, un maître des plantes réputé, les militaires s'installèrent dans une clairière stratégiquement placée et nommèrent leur camp principal Kabana. Pour soutenir cette manœuvre, Seian nomma Farion Consul de la région boisée.

An 57 : Reprise des Steppes par Flamen

L'installation définitive de Groudon dans les Steppes du Nord sembla avoir eu un effet sur le climat local : le Soleil y brillait plus fort de jour en jour. À cause de ces changements, les mages flamenois découvrirent qu'ils avaient un avantage stratégique non négligeable sur ce territoire. Flamen rassembla ses forces armées et établit une nouvelle stratégie pour récupérer ses terres, puis lança l'offensive vers le Nord. Une bataille mémorable y eut lieu, ne laissant aucune chance aux ennemis des maîtres du feu, aidés par la Sécheresse. Les Steppes prirent alors leur nom d'« Embrasées », et les Flamenois, conscients du pouvoir du Temple de Groudon sur leur maîtrise, le renommèrent « Temple du Feu ».

Mises en confiance, les troupes poursuivirent leur avancée vers la boiserie, mais le camp de Kabana et ses puissants maîtres des plantes offrirent plus de résistance sur ce terrain, où les avantages étaient inversés. Finalement, il fut impossible pour les troupes de Flamen de remonter plus haut que la Forêt d'Agata, et pour les troupes de Terros d'en descendre plus bas. Un cessez-le-feu fut alors décidé.

An 59 à 72 : Guerre civile de Terros

Le nouveau pays étendu de Terros avait du mal à trouver un équilibre stable après ses dernières batailles. En particulier, le nouveau Sud du pays refusa de reconnaître la légitimité des Consuls qui s'étaient imposés à la tête des nouvelles régions par Seian. Le 12 avril 59, un attentat contre le gouvernant de Palma lança la nation dans une guerre au sein même de ses territoires, opposant deux camps : d'un côté, une résistance pro-Flamen qui refusait de se plier à l'autorité du Master, et de l'autre une armée menée par le Lord Lincoln. La Résistance, menée par Jefferson Davis, reçut fréquemment matériaux et vivres de Flamen qui lui permit de mener plusieurs attaques critiques contre les institutions terrosiennes. Ces dernières répliquèrent en appliquant des barrages et des restrictions sur la circulation des biens et des personnes. S'ensuivit alors une longue période de désolation où se succédèrent attentats et raids, pour tenter de venir à bout de chaque partie, chaque acte étant accompagné de son accablant lot de victimes.

Cette rude et interminable ère de désolation prit fin lorsque le fils cadet de Jefferson Davis trouva la mort lors d'une mission d'infiltration difficile. Dévasté, Jefferson lança toutes les ressources qui lui restaient dans une ultime bataille dans la Baie du Léviator, dans laquelle il succombera. Son fils aîné, Thomas, proposera des pourparlers au Master, et le 9 avril 72, treize ans après le début de la guerre, un traité est ratifié. En l'honneur de son frère et de toutes les personnes disparues dans cette guerre qui ne les concernait pas, Luthen, un poète de Kamiki, écrivit une chanson, intitulée Leaves From The Vine, qui deviendra l'hymne officiel de Terros.

An 60 : Aide de Tarouga

Tarouga devenant le seul port de Flamen après la perte de Palma, les marins offrirent à Flamen d'aller chercher les victimes flamenoises de la guerre civile de Terros. La ville fut officiellement reconnue comme flamenoise après cette bonne action.

An 78 : Fondation de la Ligue de Protection des Pokémon

Lors d'une mission diplomatique à Terros, Sain'ma Ariza, le Gardien des Furies Nocturnes, constata l'étendue des dégâts quant aux traitements réservés aux animaux en apprenant que beaucoup de Pokémon furent utilisés comme des armes de guerre voire de la chair à canon pendant les conflits de la Guerre Civile. Dans les années qui suivirent, il nota de nombreuses maltraitances équivalentes dans l'ensemble des pays d'Érasia, et décida alors de créer un organisme de surveillance, d'éducation, et de défense des Pokémon, la « Ligue de Protection des Pokémon ». L'association fut locale, limitée à Nalcia et relativement ignorée dans le reste du monde, qui ne considérait pas les animaux comme des créatures ayant besoin de protection.

An 106 à 109 : Téléportation de Mewtwo et guerre contre les Pokémon

Dans les années 3600, Celebi se fait kidnapper et torturer par Mewtwo pour le forcer à le téléporter dans le passé, où il espère pouvoir éradiquer l'espèce humaine pour l'empêcher de faire disparaître ses congénères dans son présent. Contraint et forcé, le Celebi des années 3600 transporta Mewtwo en l'an 109, où la Création du Futur commença à rassembler des Pokémon pour les joindre à sa cause et former une armée dans le but de renverser les êtres humains et ainsi d'empêcher son futur irrespectueux des créatures de se réaliser.

Anxieux de sa responsabilité dans cette guerre, le Celebi du futur sollicita d'autres Légendaires pour aider les humains à venir à bout de la menace. C'est ainsi que les quatre pays, soutenus par l'elfe, les Éons, Manaphy, Phione, et Entei, arrivèrent à repousser l'attaque de Mewtwo à la suite d'une violente bataille et l'exilèrent sur l'Île Perdue. Blessé au cours de la bataille, le Celebi du futur rejoignit son époque, refusant de reprendre Mewtwo avec lui : le transporter dans un futur modifié ne pourrait que créer des incohérences temporelles supplémentaires, ce qu'il valait mieux éviter. Il quitte l'an 109 en laissant derrière lui un œuf, caché au fond d'un temple oublié dans la Forêt d'Agata.

An 116 à 134 : Croissance de l'influence de la Ligue et mise en place du système des Champions

Grâce à la prise de conscience violente causée par la guerre contre Mewtwo, le mouvement de défense des créatures vivantes prit beaucoup d'ampleur en à peine quelques années. Sous la pression populaire, les gouvernements des pays finirent par écouter les mises en garde de ces personnes et acceptèrent de ratifier, les uns après les autres, l'accord proposé par la Ligue de Protection des Pokémon. Au travers de celui-ci, ils s'engagèrent à traiter les créatures avec moins de cruauté et à nommer deux représentants de la Ligue dans leur pays. Ces « Champions » seraient responsables de dispenser des cours de dressage afin d'éduquer la population sur la manière de traiter les animaux et de surveiller le respect des engagements pris par les gouvernements.

An 118 : Transformation du Parc Safari en réserve Pokémon

La réaction de Flamen après son intégration dans la Ligue ne se fit pas attendre : afin de montrer sa bonne volonté, le pays transforma la zone du Sud en une réserve naturelle où la chasse était proscrite, et interdit l'utilisation de Pokémon dans les combats du Colisée. Le lobby des gladiateurs tenta de faire annuler cette décision, mais les combats à mort étaient de moins en moins populaires à Flamen, contrairement aux matchs autorisés et organisés par la Ligue, beaucoup plus réglementés et moins dangereux pour les bêtes. La loi fut donc officiellement adoptée.

An 123 : Développement du Temple de l'Air Boréal

Pendant de nombreuses années, le Temple de l'Air Boréal fut un lieu isolé où des sages et des professeurs aidaient les rebuts de la société à retrouver le droit chemin. En effet, les moines pensaient que le meilleur moyen de venir à bout de la délinquance et de la criminalité était d'éduquer ceux qui tombaient dans ces cercles vicieux qui allaient à l'encontre de la moralité commune. Lors de la ratification de l'accord de la Ligue, un des professeurs eut l'idée d'utiliser des animaux comme thérapie pour soigner les brigands de leur mal ; il suivit alors le cursus pour être nommé Champion par l'association, et entreprit d'agrandir le temple en y faisant construire une arène, où les anciens détenus pourraient se lier à des animaux sous la surveillance du Champion. L'opération eut beaucoup de succès, faisant croître la popularité et le prestige du sanctuaire.

An 160 à 181 : Grande Guerre

Même si les pays s'étaient soumis aux nouvelles règles de la Ligue Pokémon concernant l'exploitation des créatures, nombreux étaient ceux qui n'appréciaient guère une telle règlementation. Elle impliquait en effet d'importantes modifications dans les armées, ou tout ce qui concernait le travail au champ, les transports, les travaux domestiques ou les combats à mort pour le divertissement... En particulier, une association contestataire internationale commença à prendre de l'importance, menée par le Terrosien Randall Descole, originaire d'I'o Maï. Révolutionnaire, indépendantiste et contre les droits des Pokémon (ou, selon ses termes, « la réduction des droits humains »), l'homme était connu des différentes armées d'Érasia pour ses discours particulièrement crus et conservateurs. Les actions du groupe étaient dans un premier temps inoffensives, comme de larges manifestations, campagnes de signature de pétitions, blocus, mais la situation s'envenima très vite : on commença à entendre parler d'agressions de marchands sur les routes traversant les frontières, de dégradations des arènes et de harcèlement généralisé envers les Champions, les gouvernements, et le haut dignitaire de la Ligue.

La situation explosa lors d'une nouvelle attaque visant le quartier général du Conseil de la Ligue, sur l'Île de l'Étoile, faisant plusieurs morts et de nombreux blessés. Les instances dirigeantes des quatre pays se mirent d'accord pour s'unir afin de venir à bout de la menace terroriste. Les armées furent largement déployées, autant pour la protection de citoyens en cas de nouveau coup que pour débusquer tous les membres de l'association. Randall Descole devint l'ennemi public numéro un sur la planète entière.

Néanmoins, le conflit s'éternisa tandis que des idéologies nationalistes montèrent dans tous les pays. L'ennemi étant sans patrie, on n'était plus sûr de pouvoir faire confiance à son voisin, surtout lorsqu'on découvrit de nombreux cas de corruptions et des avis divergents chez des personnalités influentes, dans chaque continent. À cause de cela, les pays se retrouvèrent finalement officiellement en guerre les uns contre les autres, et l'association de Descole tomba dans l'oubli après que nombre de ses membres, avérés ou non, furent arrêtés ou exécutés (selon les lois des armées les ayant capturés), voire, dans certains cas de fureur collective, lynchés sans procès en place publique.

Les choses s'apaisèrent, en apparence du moins, lorsque le corps de Randall Descole fut découvert sans vie après plusieurs années de chasse à l'homme. Aucun pays n'admettra avoir été celui à l'origine de sa mort, elle reste à ce jour un mystère. Néanmoins, elle permettra d'avoir un prétexte pour ranger les armes.

An 186 à 195 : Apaisement des tensions et création des alliances

Après les événements de la Grande Guerre, le Pays de l'Eau et celui de l'Air prirent contact pour s'assurer de leur soutien mutuel. Liées par un lourd passé commun consécutif à l'attaque de l'Harmonium, ainsi que par la présence d'un clan binational sur les deux territoires (les Wolka), les deux nations décidèrent de combattre ensemble leurs ennemis. Elles souhaitaient également oublier leurs conflits et leurs batailles de la Grande Guerre, considérant que cela devait être relégué au rang de « mauvais souvenir collectif ». Elles scellèrent, à cette occasion, un nouvel accord pour renouveler et pérenniser leur allégeance mutuelle.

De l'autre côté du monde, certains Consuls terrosiens, en particulier ceux de Palma et de Kamiki, commencèrent à tenter d'instaurer une correspondance avec le Pays du Feu, l'influence de la culture flamenoise sur la leur étant encore conséquente dans ces deux régions. Petit à petit, de nombreux contrats d'échange furent signés entre les deux nations, tandis qu'au Nord de Flamen, de plus en plus de personnes originaires de l'autre pays obtinrent des places influentes dans les plus grandes villes. À Geffen, et dans une moindre mesure à Omatsu, on commence à voir des nés-Terrosiens, ou descendants de Terrosiens, aux conseils des cités, ce qui marque un tournant majeur, puisque ces positions n'étaient jusqu'alors accessibles qu'aux Flamenois de souche (dont faisaient tout de même partie les anciens Celtes ayant co-fondé Geffen). 

Le lien entre les deux pays se renforça grâce à leurs échanges, jusqu'à ce que finalement, le Sooraja en place, Crogar II, annonce qu'un message de Ho-oh lui avait ordonné d'officialiser une alliance avec leur partenaire, afin de protéger leur mode de vie actuel si jamais l'un ou l'autre des états venait à être attaqué. Plus tard, certaines rumeurs prétendirent qu'il s'agissait plutôt d'une requête de marchands d'armes de Flamen espérant vendre plus à leur voisin, avec une histoire de gros sous derrière. Néanmoins, le résultat resta le même : les deux patries ratifièrent alors un accord militaire, acceptant de protéger l'autre pays dans le cas de l'agression d'un tiers qui pourrait altérer leur nouveau style de vie.

Novembre 208 : Réveil de Regirock

Lors d'une expédition dans le Temple de la Terre, des aventuriers trouvèrent la pierre scellée qui gardait Regirock et l'entité extraterrestre enfermés. Ne comprenant pas les vieilles mises en garde en runes Cyssan, ils libérèrent le Golem qui, infecté par la créature avec laquelle il était emprisonnée, força les explorateurs à battre en retraite.

Décembre 208 : Bataille de l'île I'o Maï

Suite aux événements ayant eu lieu précédemment sur l'Île de Étoile consécutifs aux protestations contre la Ligue dans la Grande Guerre, la méfiance et les tensions grandirent entre les Nalciens et les Terrosiens, en particulier ceux de l'île I'o Maï, qui étaient considérés comme étant à l'origine des incidents récents. C'est pourquoi, lorsque Rayquaza, aveuglé par sa colère et sa rage contre ceux qui s'en étaient pris à son peuple, commanda au Roi Abraham de lever les armes pour se venger, le monarque, même si confus, accepta et dirigea ses troupes vers l'ancienne île des Cyssan. Respectant le jeu des alliances, Mizuhan suivit Nalcia dans son offensive, alors que Flamen se prépara à soutenir Terros. Répondant à l'appel de la bataille, Kyogre surgit du cœur de l'océan pour soutenir son peuple. Ressentant le réveil de Kyogre, Groudon émergea de son antre de lave, prêt, à son habitude, à affronter le Fondateur des Océans.

Sur l'Île I'o Maï, la bataille fit rage entre humains et Pokémon, jusqu'à ce que Kyogre, amplifié par une soudaine fureur anormale, lève une tempête dont la puissance n'avait jamais été vue auparavant, prenant le dessus sur Groudon, le blessant grièvement et amplifiant le pouvoir des Mizuhaniens et des Nalciens. Subjugués, les Terrosiens perdirent la ville d'I'maï, et capitulèrent lorsque la Consule de la cité, Minisa Tully, fut exécutée. Groudon fuit alors les lieux pour se régénérer dans son repaire. À la fin de la bataille, un mois après son commencement, Rayquaza ordonna aux vainqueurs d'exterminer les perdants. Finalement poussé à bout de ce qu'il pouvait supporter, Lugia ressurgit des flots, bannit le dragon dans l'atmosphère, et déclara qu'il reprenait la charge de ce pays qui avait perdu sa voie. Il ordonna alors aux Nalciens et aux Mizuhaniens de rentrer chez eux, ordre qu'ils respectèrent sans demander leur reste.

Février 209 : Apparition de Darkrai à la Forêt Enneigée

Apparu régulièrement durant les périodes sombres de l'histoire d'Érasia, Darkrai poursuivait sa triste besogne et en se faufilant de maison en maison et de pays en pays, pour se nourrir des idées noires de ses victimes, et semer des cauchemars dans leur esprit. Il fut notamment particulièrement actif suite à la guerre civile de Terros et la Grande Guerre érasienne ; ce n'était donc une surprise pour personne de voir les épidémies de cauchemars se propager de nouveau après la bataille de l'Île I'o Maï. Néanmoins, son but réel cette fois-là était différent : plusieurs Légendaires se rendaient compte qu'une entité intruse avait été libérée et s'attaquait aux plus puissants d'entre eux, mettant en péril tant la situation géopolitique des pays que l'équilibre naturel du monde. Bien que ne sachant pas quoi faire pour s'opposer à la chose, les Légendaires avaient conscience que c'était toute leur existence qui était en danger. Darkrai chercha donc des humains à qui transmettre le message, et passa pour cela par le monde des rêves, transformant ses cibles en Pokémon afin de pouvoir communiquer avec eux plus aisément.

Malheureusement, peu de gens se souviendront à leur réveil des paroles exactes du Pokémon, et garderont surtout en mémoire le fait qu'ils avaient été enfermés dans un cauchemar par sa faute, rendant sa tentative relativement inutile. Cependant, des recherches concernant les comportements étranges des Pokémon infectés commenceront à être menées, peut-être grâce aux souvenirs flous de ce rêve. Par ailleurs, quelques humains gagneront au réveil le pouvoir du Pokémorphing.

Juin 209 : Infection de Shaymin au Festival de Natsu

Après un hiver rude et très agité, l'été suivant qui s'installa sur Érasia fut chaleureusement accueilli et chassa pour un temps les tensions entre les pays qui profitèrent d'un festival célèbre et renommé : celui de Natsu, à Éternara. Toutefois, la bataille royale qui constituait le clou du spectacle fut bien moins cordiale que prévu. Shaymin lui-même, respectant sa tradition annuelle, assista au concours, puis désigna les vainqueurs en choisissant les rubans à attribuer aux participants. Néanmoins, malgré l'intervention du Pokémon Légendaire, la fête laissa un goût amer aux spectateurs, qui ne s'attardèrent pas à Éternara et se hâtèrent de rentrer chez eux. En dépit de sa tentative d'apaisement, la créature constata que le festival n'avait fait que repousser l'échéance d'une nouvelle bataille qui s'annonçait terrible. Comme attiré par la morosité ambiante qui semblait régner à la fin de l'évènement, l'étrange mal qui frappait une à une les créatures légendaires atteignit Shaymin à son tour. Quelques témoins le trouvèrent moins enjoué et plus distant à son départ de la ville, mais personne n'y prêta attention : Shaymin fut infecté dans une indifférence quasi totale, alors que tout le monde était plus préoccupé par la guerre à venir que par l'état du Pokémon floral.

Août à Décembre 209 : Bataille des plaines de Mizuhan

Montrant des signes d'agitation depuis quelques temps, Sulfura lança une attaque sans la moindre sommation contre Mizuhan, frappant la capitale du pays. Il fut repoussé par Artikodin, venu défendre sa nation d'origine, et ce dernier avertit les Mizuhaniens d'un danger à venir, jugeant l'état de Sulfura critique. Les Flamenois, très superstitieux en ce qui concernait leur Messager, décidèrent d'entrer en guerre contre Mizuhan et, par le jeu des alliances, Nalcia et Terros se retrouvèrent impliqués à leur tour. Sulfura et ses troupes, en marche vers Arkan, furent interceptés dans les Piémonts Pluvieux de Mizuhan, où la bataille éclata et fit de nombreuses victimes. Une trêve fut même déclarée pour permettre aux deux camps de pleurer leurs morts.

Lorsque la bataille reprit de plus belle, elle sembla s'éterniser, jusqu'à ce que Mew intervienne et demande à ce que ce bain de sang cesse. Artikodin incita ses troupes à arrêter le combat, tandis que Sulfura, en proie à une forme de démence, les poussa à continuer. L'alliance Mizuhan-Nalcia, menée par un Artikodin blessé par le Messager adverse, capitula face à ces assauts incessants, et accepta de payer un tribut à Flamen, destiné à reconstruire et à stabiliser la situation de l'alliance ennemie, en échange du retrait de leurs troupes. Le Messager du Feu quitta alors le champ de bataille, ainsi que les forces humaines de l'alliance de l'Ouest. Les constats et les témoignages s'accorderont à dire que Sulfura était malade et qu'il ne fallait plus se fier à son discernement tant que son état ne se serait pas amélioré.

Janvier 210 : Naissance de Celebi

Cent ans après la fin de la guerre contre Mewtwo, dans les ruines d'un ancien temple oublié de la Forêt d'Agata, l'œuf déposé par le Celebi du futur à son départ éclot enfin et donna vie au Pokémon Temporel. Proche des plantes et de la nature, il commença à tester ses pouvoirs en faisant retrouver à la sylve sa grandeur, après qu'elle fut laissée à l'abandon et abîmée par les multiples batailles dont elle avait été le théâtre. Découvrant que ses talents n'étaient pas limités à la croissance de la flore, il quitta son habitat et se mit à jouer avec ses capacités temporelles, marquant en particulier certains Pokémon, qui se retrouvèrent dotés de la capacité à prendre une forme humanoïde. Ces animaux furent alors baptisés « GijinkaHumanoïde » par un Chercheur mizuhanien qui fut le premier à faire la corrélation entre la naissance du Celebi et l'apparition de ces étranges phénomènes.

Juillet 211 : Maladie de Dialga

Sans aucun signe avant-coureur, un peu partout sur Érasia, d'étranges phénomènes affectèrent humains comme Pokémon : pour certains, le Temps avait défilé à toute vitesse, les rendant bien plus âgés, tandis que d'autres furent victimes d'un rajeunissement tenant du miracle. Dans les cieux, les êtres vivants sous leur nouvelle forme purent assister au duel de Palkia contre une créature ayant les traits de Dialga, mais arborant des couleurs plus sombres et entourée d'une aura de mauvais augure. Le Maître de l'Espace, comprenant ce qui se tramait, s'adressa alors à tous les habitants, leur demandant de retrouver les fragments d'Horloge, qui constituaient en réalité une importante partie du cœur de Dialga. Il indiqua au humains de se fier au jugement des « Pokémon bénis par Celebi », les Gijinka, qui semblaient particulièrement sensibles et réactifs à ces morceaux.

Une fois tous les morceaux d'Horloge et l'Ocarina du Temps réunis, le Temps reprit son cours habituel, non sans sacrifier des vies humaines dans le processus... Et Dialga, affaibli par l'étrange maladie qui l'avait aliéné, ne put qu'assister, avec son antagoniste, à l'émergence d'une immense terre flottante et venue d'un autre monde en Érasia. La brèche temporelle se referma alors, laissant les habitants du « vieux monde » avec ce nouvel élément à découvrir...

Mars 212 : Téléportation de Migdard dans le ciel érasien

Suite à des discordances entre Palkia et Dialga, victime d'une curieuse maladie, l'espace temps se fissura, et sans que personne ne comprenne exactement ce qui s'était passé, le continent de Midgard fut téléporté dans le monde d'Érasia et flotte depuis ce jour dans son atmosphère.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.