FANDOM


Il y a fort longtemps, alors que les hommes étaient encore divisés en tribus, deux villages ne cessaient de se quereller pour le contrôle des ressources des Amel Beorg, aujourd'hui connues comme les Montagnes Cénosia. Nul ne connaissait vraiment l'origine de ce conflit ; la seule chose qui était certaine, c'était que chaque clan était convaincu que l'autre avait lancé la première pierre, et le détestait pour cela.

C'était lors d'une matinée comme les autres, suivant une bataille comme il y en avait si fréquemment, que Kyoshi escalada la montagne jusqu'à arriver au point culminant de la chaîne, où se trouvait un pêcher dont on disait que ses fleurs ne fanaient jamais. Arrivée à son but, la jeune fille s'assit en tailleur, et se mit à prier pour son père décédé dans la guerre de veille. Elle avait passé toute la nuit à son chevet, à tenter de le soigner, à tenter de le sauver, en vain. Succombant au poids de la fatigue tant physique qu'émotionnelle, elle tomba dans un lourd sommeil, avachie sur l'arbre fleuri.

Elle se réveilla lorsque le Soleil était haut dans le ciel, dissimulés derrière des nuages blancs qui faisait planer une humidité lourde sur la montagne. Sortant lentement de sa torpeur, elle se rendit alors compte ne plus être seule : un homme était installé, assis, à quelques mètres d'elle à peine. Elle le reconnut rapidement comme faisant parti de la tribu ennemie, celle qui avait ôté la vie à son père la nuit dernière. Animée par sa soif de vengeance, elle tira de sa botte une fine lame, et se mit à bouger vers l'intrus, aussi discrètement qu'elle le pouvait. Malgré ses précautions, l'homme dut l'entendre bouger, et détourna son attention de sa méditation pour la regarder. La jeune femme se retrouva comme paralysée par son regard vert cristallin, soudainement incapable de lui asséner le moindre coup. Il lui sourit, se redressa, s'inclina respectueusement devant elle, puis quitta le lieu sans prononcer un mot. Kyoshi, confuse, mit quelques instants à se reprendre, puis lâcha son arme qui tomba au pied de l'arbre fruitier, et entama à son tour le début de la descente vers son village.

Pendant les semaines qui suivirent, Kyoshi et l'homme, qu'elle apprit s'appelait Tristan Cyssan, un guerrier vigoureux du clan ennemi, se retrouvèrent tous les jours sur le sommet des montagnes, sous le pêcher en fleurs, où ils s'assirent et ne dirent rien jusqu'à la tombée de la nuit où chacun rentrait chez soit. Un jour, alors qu'il pleuvait sur le curieux couple, il finit par lui expliquer qu'il priait son frère décédé à la guerre, de la même manière qu'elle honorait son père. Sa voix était calme et suave, presque envoutante, et fit se rendre compte à Kyoshi que sa tribu n'était pas la seule à souffrir de cette rivalité dénuée de sens.

Ils tombèrent amoureux, mais leur escapades journalières pour se retrouver finirent par éveiller l'attention des autres membres de leur village respectif. Ne souhaitant pas arrêter de se voir, le couple commença à se cacher sous la montagne, dans un endroit sombre et dangereux. Lors d'un éboulement qui aurait pu les ensevelir tous les deux, il rencontrèrent les Taupes Géantes, qui, selon la légende, touchées par l'amour qu'ils se portaient, leur apprirent à mouvoir la terre autour d'eux, afin qu'ils puissent se retrouver dans les entrailles de la montagne, en sécurité. Grâce à ce nouveau don, les amants créèrent un labyrinthe qui reliait les deux villages, dans lequel ils étaient les seuls à pouvoir se repérer, leur permettant de vivre leur amour sans risquer d'être découvert.

Mais, malheureusement, un jour Tristan ne vint pas à la rencontre de Kyoshi ; il avait été tué dans la guerre entre les deux villages. Dévastée par le chagrin et la douleur d'avoir perdu un deuxième être chère à cause de cette rivalité, la femme se rendit à la cime des montagnes, où elle trouva l'arbre vidé de ses feuilles et de ses fleurs, avec son couteau planté au niveau de ses racines. Kyoshi ramassa l'arme, puis, en larmes, déclencha une puissante vague de maîtrise de la terre dans le but de détruire les deux villages et ensevelir les habitants responsables de ses malheurs. Alors que les rochers dégringolaient vers leur cible, elle leva sa lame, prête à se la planter dans le cœur, quand l'arbre à ses côté enroula une de ses branches à son poignet pour l'en empêcher. C'est alors que le pêcher s'illumina et se mit à fleurir à nouveau, faisant apparaitre grâce à ses bourgeons le visage de l'homme qu'elle avait perdu. Il s'approcha d'elle, et déposa un baiser sur son front. Comprenant que ce qu'elle était en train de faire n'était pas ce que son amant aurait voulu, la femme se dépêcha d'arrêter son attaque, puis utilisa son don pour rassembler les deux villages autour du pêcher.

La femme appela alors tous les individus à se réunir à ses côtés, et à poser leurs armes. En particulier, elle réclama les deux chefs des tribus et les fit déclarer la fin de la guerre et la réunification des deux villages sous une seule bannière, le clan Cyssan, en l'honneur de celui qui s'était sacrifié pour rendre cette union possible. À sa mort, elle fut enterrée sous les racines de l'arbre, qui fut gravé de son nom et de celui de Tristan pour que leur amour reste à jamais marqué dans les mémoires.

La ville continua de grandir jusqu'à ce que les Cyssan quittèrent le continent principal pour s'isoler sur leur propre île. Il est dit que quelque part dans les chaînes Cénosia repose toujours le pêcher fleuri, gravé de deux noms, dans lequel est planté une lame ornée de runes anciennes, et dont les fruits aurait le pouvoir de faire tomber deux personnes amoureuses l'une de l'autre. Toutefois, malgré des recherches intenses, nul n'a jamais réussi à le retrouver.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.